Jeremy Fish #interview #ARCHIVE

Jeremy Fish

ou

 

Qui a cru croira

 

Jeremy Fish se raconte ci-dessus, et dessine. C’était il y a une bonne quinzaine d’années lors d’un passage à Paris, en fin d’après-midi. Il était en devenir, et venait de boucler un tour du Vieux Continent. Il était sorti de sa bulle pour voir à quoi ressemblait l’Europe, il y est probablement retourné depuis.

Ensuite l’eau a coulé sous le Golden Gate. En bon travailleur compulsif, et vice versa, l’artiste a collaboré, entre autres, à des projets musicaux du rappeur new-yorkais Aesop Rock, jadis signé sur le label Def Jux, réalisé le graphisme des planches de skate The Unbelievers, mais aussi découpé, gravé et peint. Être dans le giron du rappeur, qui a utilisé le plus de mots de vocabulaire, l’a mis un peu plus en avant.

En cherchant de ses nouvelles, on découvre que Fish a une actualité chargée. Toujours beaucoup de dessin, mais aussi des sculptures, des expos et des vêtements, objets, chaussures. Il semblerait aussi que l’artiste soit devenu l’artiste mascotte de la ville de San Francisco, qui a un œil sur son travail. Il a aussi un anévrisme en 2014, un article résume l’épineux problème.

Cette conversation date du début des années 2000. Une introduction à ce personnage étonnant, qui n’hésite pas à traverser les États-Unis en camionnette pour aller exposer. Drôle de gus.

baladodiffusion à télécharger

web

wikipedia
collaboration avec le rappeur Aesop Rock

 

Scott Bourne / The unbelievers / Jeremy Fish

 

 

 

Aesop Rock / Jeremy Fish

 

Aesop Rock / Jeremy Fish

 

 

 

 

 

The unbelievers / Jeremy Fish

 

 

 

Le partage
envoyer sur FB
twitter sur Twitter
Cacher