SAISON DE LA CHASSE [intégrale] #fusilsapompe

tumblr_static_logofap

 

Il était temps d’en parler, mais surtout de l’écouter. La trilogie Saison de la chasse s’achève, aboutissement d’une lubie, volonté de partage. Des compilations de poèmes sans poésie, du rap, du hip-hop de l’Amérique profonde, des chansons compilées sous le signe de l’amour. C’est thématique et bien amené, l’artwork est impeccable, simple, en noir avec du blanc dessus.

C’est le groupe Fusils à Pompe qui est à l’initiative de ce projet, un groupe à part, qui se serait formé sur le réseau social Twitter. Des passionnés d’horizons divers, dont l’amour inconditionnel pour le rap de notre temps n’a pas d’égal. Ils sont @damencio, @Nemanjadr et @purebakingsoda, des aficionados, des puristes, des fascistes, des types pointus.

Tout ça n’aurait été possible, et impertinent, sans l’artwork du fameux @hectordelavalle, un type bien connu du réseau des Internets, un artiste maudit, un dessinateur génial, un clasheur patenté, avec qui il est bon de partager une bière chez @octaveabaji pour discuter du rap hexagonal, ses vertus, ses qualités, ses acteurs… Hector apporte son art pour sublimer le son, il intègre Frédéric Nihous à la boucle (@FNihous) qui supporte le projet, et devrait même embaucher le jeune artiste pour sa future campagne (compagne).

Le dernier .ZiP en date célèbre Memphis, cette ville du Tennessee, qui a plutôt un passif rock & roll huileux et décadent. Fusils à Pompe vous fait traverser l’état, le sizzurp frelaté coule à flow, les flingues dans le coffre de la bagnole, et les infra-basses trop lourdes qui feront que jamais plus on ne vous acceptera à la fête des voisins. Il est préférable d’écouter cette compilation d’un trait, pour bien comprendre où le quatuor veut en venir.