Continent Oizo

Planète Dupieux

 

Phénomène électronique des années 2000, Mr. Oizo/Quentin Dupieux ouvre une brèche avec l’album Analog worms attack, dans laquelle vont s’engouffrer les plus téméraires, dont le fidèle ami Feadz, scratcheur officiel du disque. Au programme, musique tordue et distendue, techno moderne et déformée, Oizo crèvera l’écran et les tympans en compagnie de Flat Eric, marionnette jaunâtre au sourire figé, qui deviendra un ambassadeur Levi’s.

Oizo sera productif, il enchaîne les disques d’abord chez FCom, puis via Ed Banger, le label de Pedro Winter. Ça sera souvent rugueux à l’oreille et jamais facile à l’écoute. Néanmoins le musicien emportera un public, fidèle et suiveur. Dupieux, pendant ce temps-là, façonnera des vidéos et des films, ce qui deviendra l’activité principale de l’artiste après 2010.

 

Le temps de l’émission Continent musiqueson retrouve le musicien pour une heure de déambulation dans les rayons de vinyles de la Maison de la Radio. Oizo/Dupieux se confie et fait un bilan de ce qu’il a écouté, ses influences et donne quelques explications sur les ovnis, tant sonores que filmiques, qu’il a mis au monde.

Une bonne occasion de découvrir Pat Prilly, de se remettre à jour concernant Pierre Henry et Philip Glass, et de faire un détour par la galaxie Sun Ra. Tout ceci vous expliquera tout cela, tout deviendra simple, mais la musique de Oizo n’en sera pas plus audible et les films de Dupieux compréhensibles.

 

téléchargement gratuit

 

Mr. Oizo - All wet - 2016

 

Libre à vous de nous suivre
Facebook
Twitter