Charlie Hebdo & ses conséquences : le bêtisier

Jocker_light

Parce que plus que jamais « un peu d’humour ne fait jamais de mal », voici ce que j’ai retenu des événements les plus absurdes survenus suite à l’attaque de Charlie Hebdo.

 [Des faits compilés et commentés par Spleenter.]

.

** Le jour de l’attaque, toute la classe politique réagit. Parmi eux, l’Elu (pas parce qu’il est député-maire, non, élu dans le sens le seul, l’unique, le messie des politiciens rigolos) Patrick Balkany ne perd pas de vue l’essentiel : prévenir ses administrés qu’au vu de la situation, y’aura pas de galette des rois.

Après s’être ramassé des moqueries de tout Twitter, il en tirera les conclusions qui s’imposent : dire que les gens sont des cons que si c’est comme ça il leur parlera plus. Snif.


** Les plus observateurs commencent à remarquer une différence folklo entre les images diffusées par les chaînes américaines et françaises. Outre-atlantique, Les médias US n’ont pas le droit de montrer les caricatures mais pour le keuf exécuté d’une balle en pleine tête, apparemment y’a pas de souci. La culture du blockbuster c’est aussi ça.

 

** Caroline Fourest s’emballe totalement et explique qu’une survivante de l’attaque lui a dit qu’un terroriste qui avait « de très beaux yeux » (on ne se moque pas) lui a fait un défi à base de « si tu récites le Coran je t’épargne », un genre de roulette russe version barbue. Le lendemain la dame en question expliquera que tout ça n’est jamais arrivé. Sacrée Caro.

 

** Contacté par les médias, l’imam Chalghoumi baragouine un truc incompréhensible à propos de « Charles et sa famille » qui sont donc selon lui les victimes de la tuerie. On va pas se mentir, ce mec ne comprend que très rarement ce qui se passe autour de lui, c’est déjà un miracle qu’il ait saisi qu’il y avait des morts tant ses interventions ressemblent généralement à un sketch des Inconnus.

Fatalement, sa conclusion inspirée « J’peux pas vous dire plus » devient un running gag sur les réseaux sociaux.

 

B7EzydMIAAAou0N** Partout le slogan « Je suis Charlie » se répand à grande vitesse. Parce que certains veulent toujours se démarquer, on a les détournements « je suis Lulu », le photomontage de Depardieu « je suis Chablis » puis carrément « je suis bourré », bref on s’amuse bien. Sans oublier Jean-Marie Le Pen et son original « Je suis Charlie Martel« .

 Y’a pas à dire les humoristes s’en donnent à cœur joie ces temps-ci.

 

** Heureusement des gens plus sérieux arborent aussi fièrement le slogan, sur leur facebook, leur twitter, leur t-shirt et même leur gâteau (c’est pas des conneries, y’a vraiment des pâtisseries qui ont fait ça), sans parler des restaus qui ajoutent un Je suis Charlie sur leur carte sans qu’on sache bien pourquoi, mais c’est l’intention qui compte. Laquelle ? Va savoir, je dirais « être dans l’air du temps ».

 

B6_imC3IEAALX2t

** En ces périodes troubles le magazine Valeurs Actuelles décide de jouer la carte de la classe et de la subtilité avec sa Une qui tombe à pic.

 

 

 

 

 

 

 

 

** A peu près au même moment que l’atelier gruyère des terroristes à Paris, Boko Haram fait 2000 victimes au Nigéria. Certains s’interrogent sur le 2 poids 2 mesures du traitement de l’information mais faut bien admettre que même sans l’attentat Charlie Hebdo, on n’en aurait pas parlé non plus les mecs.

 

** Dès la fin de la journée de l’attaque, des actes anti-musulmans démarrent direct. Comme quoi on peut parfaitement être con comme un balai tout en restant rester vif et réactif.

 

** L’air de rien, Marine Le Pen prend la température par rapport au rétablissement de la peine de mort. C’est vrai que ce serait con de passer à côté de l’occasion.

** De plus en plus de petits génies, médiatisés ou non, estiment que ce serait quand même pas mal que les musulmans « se désolidarisent des attentats« , ce qui globalement revient au même qu’exiger que n’importe qui muni d’un appareil génital 3 pièces se désolidarise à chaque fois qu’un viol est commis sur cette planète, mais pourquoi pas.

 

** Fox News livre une analyse fouillée de la situation en France via un correspondant qui a l’air de s’y connaître si on se fie à sa coupe de cheveux et à son oreillette. Manque de pot le mec se lance dans une impro totale et décrit des zones de non-droits à Paris contrôlées par les musulmans.

Bon, on pouvait s’y attendre, vu que c’était la même chaîne qui situait des banlieues française en Belgique pendant les émeutes de 2005. Notons que suite aux mails, vannes (le hashtag #FoxNewsFact sur Twitter, que du bonheur) et insultes en tout genre, la chaîne a fait son mea culpa, un truc assez historique pour eux mais qui les empêchera certainement pas de recommencer.

 

** Des dessins de soutien représentent souvent les morts de Charlie Hebdo contempler ce qui se passe depuis le ciel. Certains montrent carrément les terroristes morts demander leur 70 vierges et se voir répondre que non, parce qu’elles se font dépuceler par les mecs de Charlie.

Sachant que les mecs en question n’étaient pas croyants, que les terroristes qui vont au même endroit que leurs victimes c’est moyen et que le concept des 70 vierges l’est encore plus, on peut dire qu’on a là un tiercé gagnant niveau connerie.

 

** Lors de la prise d’otage de Dammartin-en-Goële (qu’est-ce que c’est que ce nom putain), un quidam tombe sur un des terroristes, qui lui dit gentiment de partir. Son témoignage tournera toute la journée en boucle, avec en exergue cette citation tronquée mais fort cocasse : « aujourd’hui j’ai serré la main d’un terroriste. Je pense à aller jouer au loto. » signé Didier, commercial. Du grand art.

 

** Dans un discours, Hollande appelle à « refuser les surenchères, les stigmatisations, les caricatures ». Refuser les caricatures. Balot. Voilà ce qui arrive quand on se relit pas François.
.
.

** Après la mort des frères Kouachi, des théories du complot tournent sur la toile assez rapidement, la plupart du temps relayés par des mecs qui sont plus doués en montage instagram qu’en histoire-géo. Ceci dit celle-ci reste ma préférée, le coup des corps à décongeler, c’est caviar.

 

B66zwiTCQAAhpam

** Un jeune winner du 77 pousse l’art du vidéo-bombing à son paroxysme, et devient le héros du jour, au point d’être immédiatement détourné dans une vidéo pas piquée des hannetons. Désolé, Didier, tu es dépassé.

 

 

 

** Les plus optimistes commencent à réaliser que 4 personnes ont quand même réussi à faire 2 prises d’otages alors qu’on était en vigipirate rouge et se demandent ce qui serait arrivé s’ils avaient été 10.

 

** Les chaînes info, en particulier BFM, se foirent dans les grandes largeurs en diffusant en boucle des infos qui pourraient être utiles aux preneurs d’otage, au point que la préfecture est forcée de leur demander d’arrêter, et d’implorer les internautes de ne pas relayer ces news, tout ça via les réseaux sociaux. Pas de doute, on est bien dans le futur.

 

** Un vieil article nous apprend que le preneur d’otage de l’Hyper Cacher avait rencontré Sarkozy en 2009. Manque de pot, maintenant c’est Hollande le président ; le bonhomme sera donc tué par 60 balles dès le début de l’assaut.

 

** Tout le monde ou presque semble se réjouir que les méchants aient été tués. Il semble que dans le lot pas mal s’offusquaient la veille de la proposition de rétablir la peine de mort, mais parfois certaines connexions ont du mal à se faire au niveau du cerveau, notamment dans les moments d’émotion.

Et puis bon, dès le moment où un tank est arrivé dans la partie, on savait qu’on aurait pas affaire à des tirs de précision.

B65xe-nCcAABvyP

 

** On l’attendait tous, c’est maintenant confirmé : Plus belle la vie décide d’intégrer les événements de Charlie Hebdo dans la série dès le mardi suivant. Ce serait sympa d’intégrer des vrais acteurs aussi et pourquoi pas des scénaristes, mais soyons pas défaitistes ça viendra peut-être plus tard.

 

figaro

** Le Figaro titre « Mort des tueurs » et l’édito juste en-dessous est sobrement intitulé « Justice est faite ». Sans doute des fans de Judge Dredd, eux au moins c’est pas des perfectionnistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

** Arnold Schwarzenegger s’abonne à Charlie Hebdo. Je pense que cette phrase se suffit à elle-même.

 

 chabadabadalight

** Envoie « manif » au 8 12 12 pour rencontrer des manifestants célib de ta région.

** Comme dans tous les moments d’union sacrée, y’a un côté « cé bô » et un côté assez folklo puisqu’en tête de cortège on a un melting pot foireux de chef d’états tendance bourrin dont la présence est aussi improbable qu’un sumo anorexique tant le concept de liberté d’expression ne semble pas les convaincre outre-mesure.

Eux devant, des génies qui applaudissent les CRS derrière, curieuse image mais si on aime l’humour absurde on est comblé.

 

** Légère ombre au tableau mais c’est 3 fois rien : tous les mecs importants ignorent royalement la famille de Clarissa, la policière municipale tuée à Montrouge. Faut dire qu’en plus de ne pas être une journaliste de Charlie, elle est Martiniquaise, c’était clairement pas gagné.

 

sarko

** Sans doute fatigué après avoir effectué l’intégralité de la marche sur des talonnettes, Sarko pense que c’est la fête : il s’incruste avec la discrétion qui le caractérise sur le devant du cortège pour être pris en photo avec les messieurs qui pèsent. Il avait bien démarré sa rentrée mais là, entre ce remake amateur du film Les Parasites et cette vidéo embarrassante, c’est le fail.

Heureusement, certains journalistes ont le courage de dénoncer son opportunisme. Ça dure pas longtemps mais bon.

 

** De son côté, Netanyahu, lui, préfère se la jouer Mister Bean. Chacun son style. Entre les coucous à ses fans, le passage où il pousse le président malien et le moment où il loupe le bus, il a pas l’air dégourdi le gars.

Mais bon, l’important c’est que la veille il a expliqué à tout le monde qu’il était là pour faire son shopping.

 

** Afida Turner rend hommage à Charly, de Charly et Lulu. On ne juge pas.

 

arton117

**Christine Boutin se révèle particulièrement mauvaise joueuse, refusant catégoriquement d’admettre que la marche a réuni plus de gens que la manif pour tous. On est avec toi Chrichri, on sait que c’est dur.

 

 

 

 

 

 

** A la fin de cette marche digne et historique pour la République, la liberté d’expression et la laïcité, tous les officiels filent à la synagogue. A moins d’être particulièrement fan de Rabbi Jacob, on passe donc sans transition de l’humour absurde à l’ironie tragique.

 

** Le témoignage d’un des otages de l’hyper cacher est surprenant, et relativise pas mal le côté antisémite de l’affaire mais ce serait très con d’arrêter de jeter de l’huile sur le feu à ce stade des opérations, donc je vais plutôt retenir le passage burlesque du terroriste qui se fait un sandwich cacher et qui dit à tout le monde de se servir tranquillou.

 

after

** Une photo nous laisse à penser que Jean-Marc Ayrault, Chalghoumi et d’autres font un after sympa chez Marek Halter. Ça va pécho.

 

 

 

 

 

 

** Dieudonné défraie la chronique en mettant en conclusion d’un message « je me sens Charlie Coulibaly ». Charlie pour Charlie Hebdo et Coulibably pour Amedy Coulibaly, preneur d’otage.

La blague ne prend tellement pas que pour une fois ses propres fans le pourrissent, ce qui l’amène à faire une lettre d’explication.

 

** François Hollande est désormais considéré comme un véritable chef de la Nation. Ça aura pris un massacre de journalistes mais d’un point de vue sondage ça valait vraiment le coup parce que le mec revient de loin.

 

** Une soirée spéciale Charlie a lieu sur France 2, sobrement intitulée « Je suis Charlie ». On pourrait croire que c’est de la récup, mais… Ouais enfin voilà quoi. Entre des humoristes peu inspirés, des moments gênants et un sketch consternant avec « le prophète en duplex », c’est à la fois une nouvelle insulte pour Charlie Hebdo mais aussi une formidable pub pour Dieudonné. Bravo à toute l’équipe.

 

** La majorité des analystes évoquent Daech comme une sorte d’entité extérieure qui aurait donc attaqué la France en oubliant systématiquement de rappeler que les terroristes étaient tous Français. Et qu’a priori leur trajectoire s’explique surtout par un échec total de la République, mais hé, on va pas commencer à s’autoflageller non plus, c’est pas bon pour le moral.

A la rigueur beaucoup admettent que contrairement à ce qu’on apprend au monopoly la case prison est charnière dans la radicalisation et le recrutement des terroristes, mais ce sera tout, merci et au-revoir.

 

** Autre grand gagnant de cette histoire : Jean-Pierre Elkabbach qui fait le meilleur début d’interview de toute sa triste carrière. N’oublions pas de saluer Marine qui lui donne la réplique : un duo comique est né.

 

** Autre passage un peu vaudeville : la malchance de Jeannette Bougrab, qui s’était présentée comme la compagne de Charb. Sauf que la famille du mec nie totalement, ce qui la rapproche de ces gens étranges qui tapent l’incruste aux enterrements des autres comme Will Ferrell Owen Wilson dans Serial Noceurs.

jeannette

** Parce que la tolérance et la mesure sont de mise, une femme mi-humoriste mi-journaliste explique sur France 2 dans le plus grand des calmes qu’il «  faut repérer et traiter ceux qui ne sont pas Charlie ». On sait pas bien si c’est les traiter d’enculés ou les traiter à coups de cachetons mais elle a l’air déterminée la nana.

 

** On a plus trop eu le temps d’en parler pour cause de je m’en foutisme mais les actes anti-musulman n’ont absolument pas baissé depuis le début de cette merveilleuse histoire.

 

** Afida Turner rend hommage à Charlie Wilson. On juge mais on se moque pas.

 

** Luc Besson écrit une lettre poignante à ses frères musulmans. Certains feront quand même remarquer qu’ils auraient préféré une lettre d’excuse pour le film Lucy.

 

** De plus en plus, la chronologie des événements et le fait qu’ils interviennent après la fin de la dernière saison de South Park est un crève-cœur.

 

** Le nouveau numéro de Charlie Hebdo paraît avec en couverture le prophète en mode tête de bite. Pourquoi se faire chier. Une pensée pour les musulmans solidaires du journal qui ont un peu mal au cul.

 

** Le tirage record du numéro ne suffit même pas à satisfaire la demande tant tout le monde veut son exemplaire. Un peu comme les illuminés qui font la queue des heures pour bouffer au Burger King de Saint-Lazare, il semble que là, des gens qui n’avaient jamais entendu parler de Charlie Hebdo jusqu’ici veulent subitement participer à cette nouvelle mode.

Niveau pub c’est béton mais ça donne surtout des tacherons qui font des selfies avec le journal à côté d’eux, je sais pas si c’était l’effet recherché.

 

** Le même jour, Dieudonné est placé en garde-à-vue pour apologie du terrorisme. Ouais, pour la vanne pourrie sur Charlie Coulibably. Alors on en pense ce qu’on en veut mais niveau timing ça pousse l’idiotie à un level encore inédit puisque dans le même temps les champions qui t’expliquent que la liberté d’expression c’est super top cool sont forcés de justifier l’emprisonnement d’un type pour une seule phrase, certes pas inspirée mais à des années-lumière de « vive les Kouachi, vous l’avez bien mérité ».

Autre aspect marrant : les mêmes qui méprisent d’habitude les complotistes se mettent à dire que c’est fait exprès et que Dieudonné avait tout prévu depuis le début. L’intéressé a atteint son but : troller ce qui était censé être le jour ultime de la liberté d’expression, comme Riff Raff a trollé la promo de Spring Breakers. Pas parce qu’il est machiavélique mais simplement parce que ses adversaires sont définitivement tous plus cons les uns que les autres.

 

** Dans le même registre, la ministre de l’Education Nationale trouve « insupportable » que les élèves posent des questions du type « pourquoi défendre la liberté d’expression ici et pas là » et regrette que ces petits merdeux ne se contentent pas de simplement gober ce qu’on leur donne sans réclamer un service après-vente.

 

** Ce moment extrêmement gênant où M. Pokora commence à être plus lucide que tous les autres intervenants de la semaine.

 

** Sans surprise, des chefs d’état présents à la marche réalisent qu’en fait, Charlie Hebdo c’est quand même pas du tout leur came et qu’il va pas falloir prendre la confiance non plus. Quiproquo quand tu nous tiens.

 

** Suite aux consignes du gouvernement, les condamnations à de la prison ferme pour apologie du terrorisme se multiplient joyeusement. Dans le lot des nouveaux ennemis publics de la Nation on a pêle-mêle des mecs bourrés, des petits rigolos du web, quelques déficients mentaux et des sans-papiers, prouvant définitivement que la France reste plus proche d’Inspecteur la Bavure que de James Bond. Une exception culturelle française qui n’est pas du goût d’Amnesty International apparemment.

Là vous allez demander « mais on avait pas affirmé plus haut que c’était précisément la prison qui radicalisait les gens vers le terrorisme ? » Oui, mais il dit qu’il voit pas le rapport. Pas non plus la peine de faire remarquer que l’apologie du terrorisme est une petite astuce sympa pour faire sauter pépère le bouclier de la liberté d’expression. Bande de rabats-joie.

 

** Entre deux tweets sur des oies sauvages et des chats héroïques, Arno Klarsfeld nous apprend que la vie est injuste et qu’il est convoqué par la Justice.

Si on peut même plus expliquer à la radio que les jeunes de banlieue sont antisémites, où va le monde putain ? Autre victime du lobby islamo-gauchiste : Philippe Tesson, visé par une enquête pour provocation à la haine raciale après avoir dit que tous les musulmans étaient un frein à la laïcité, ou un truc du genre. Sacré Fifi.

 

** Ce moment gênant où même un rappeur américain gueulard arrive à mettre pile le doigt sur les lacunes médiatiques de la télévision. En plus il paraît qu’il se tape Nicki Minaj, l’enculé.

 

** La soudaine nouvelle notoriété de Marine Le Pen sur le web 2.0 lui ouvre les portes de la gloire avec notamment un tumblr consacré à des pénis déguisés à son effigie.

 

** Le happy end tant attendu se produit enfin : Patrick Balkany partage sa galette des rois avec près de 4000 invités. Je vous cache pas que j’ai versé une larmichette.
galette

** On est maintenant deux semaines après les attentats, les gens commencent déjà à discrètement enlever leur photo de profil « je suis charlie » des réseaux sociaux. Une mode qui aura duré à peine plus longtemps que les photos de profil customisées pour Noël, mais c’est déjà pas mal.

 

That’s all, folks!

Libre à vous de nous suivre
Facebook
Twitter